Et si on faisait enfin le grand ménage ?
5 mai 2020

Rangez chez vous pour changer de vie !

Bye Bye 2020, bonjour 2021 !

L’heure du bilan de fin d’année approche et pour certaines, l’espérance de la débutante d’atteindre le bonheur a laissé la place au désenchantement et à la désillusion. Vous avez la nostalgie de vos jeunes années où tout était encore à construire ?

Vous vous sentez plombée, prisonnière dans votre propre vie, enfermée comme prise au piège, comme si vous meniez la vie de quelqu’un d’autre mais certainement pas celle dont vous rêviez petite fille ou adolescente ?

Ou peut-être plus simplement, vous avez envie de renouveau : plus de légèreté, de fantaisie, d’entrain, de sensualité, d’énergie, de vitalité, de rires, d’équilibre, de fluidité, de joie ?

Bonne nouvelle ! Tout est énergie et pour que celle du renouveau, la fraîcheur, les choses positives aient envie de rentrer dans vos vies par vos maisons et d’y faire leur nid, encore faut-il le leur permettre et faire place net !

En quoi est-ce important de faire place nette dans ma maison si le problème est en moi ?

Parce que votre maison est l’endroit où vous respirez, vous rechargez vos batteries, vous puisez du calme, du repos, de la tendresse, de la douceur et que nous sommes tous en porosité totale avec nos maisons. De la même manière que nous l’étions dans le ventre de notre mère.

Notre maison est notre deuxième intérieur et de la qualité de son atmosphère, de ce qu’elle nous dégage, dépend la qualité de notre bien-être intérieur, notre équilibre, notre entrain, notre vitalité.

Alors pour accueillir la nouveauté, il faut lui faire de la place.

Voyez plutôt : offrez-vous un somptueux bouquet et déposez-le dans un vase dans lequel ont macéré durant plusieurs jours d’autres fleurs  … l’eau saumâtre, vous voyez l’idée ? …

Profitez des 3 semaines qui vous restent avant le 1er janvier pour être prête à accueillir 2021 !

Décembre 2020 : nouveau départ

Je ne suis pas astrologue mais hypersensible aux éclipses et autres mouvements dans l’Univers. Or, il s’avère que de prodigieux changements s’annoncent dans le ciel alors forcément, je m’y suis intéressée et voilà ce que j’ai appris que je vous partage.

La saison se termine par une éclipse solaire les 14 et 15 décembre. La puissance de ce jour et les événements qui l’entourent sont formateurs. Nous pouvons tous contribuer au processus en nous engageant dans tout type de « nettoyage » en profondeur. Les éclipses signalent des temps de changement dans le monde et dans nos vies, car elles sont là pour laisser mourir ce qui ne nous convient plus et apporter renouveau à ce qui est le plus aligné sur l’appel de notre âme. Elles inaugurent de nouveaux départs et entraînent des fins importantes. Cette période nous prépare à un nouveau départ.

Au 21 décembre, aura lieu la grande conjonction, un nouveau départ officiel, la marque d’une nouvelle ère, et l’inauguration d’un nouveau paradigme. L’énergie universelle continue à transformer les réalités, et ce aussi grâce à la grande conjonction Jupiter – Saturne qui aura donc lieu le 21 décembre (la dernière fois c’était en 2000). On est invité à se concentrer sur ce que l’on désire le plus car cette période correspond à un temps de grandes réalisations, de chance, d’abondance et de richesse.

Libérez-vous … de l’intérieur !

Alors libérez-vous de ce qui ne vous fait plus tressaillir de joie ! Aérez, ventilez, renouvelez l’énergie ! 

Puis, sur cette page vierge et immaculée, accueillez, inspirez le positif, l’élégance, la douceur, la beauté, le merveilleux ! Respectez-vous !

Pour être honnête, je n’ai pas toujours pensé cela. A 15 ans, ma chambre d’adolescente ressemblait environ 360 jours par an à celle d’une adolescente standard. Faite de tas, de beaucoup, beaucoup de tas.

De vêtements essayés le matin et ventilés un peu partout au sol, partout en fait … sauf dans mon dressing. Des tas de livres, de cahiers, de disques. Seul mon journal secret était invisible …

Pourtant, dès les premiers jours des congés de Noël, je fermais la porte de ma tanière et je me mettais au grand ménage. Je déplaçais les meubles pour aspirer les plinthes et les murs, je faisais la poussière, je nettoyais mon bureau, je triais le contenu de mes tiroirs. Je pliais mes vêtements et je refaisais de jolies piles que je déposais religieusement sur leurs étagères. J’époussetais même les ampoules de ma lampe de chevet et celles de ma bibliothèque ! Tout ça, les fenêtres grandes ouvertes. Et une fois que tout sentait le propre et le frais, je disposais de la jolie déco de Noël.

J’ai toujours aimé les paillettes, le rose, le doré et le jaune. Les couleurs de la joie, de la vitalité, de l’ouverture du cœur. Je n’étais jamais aussi pleine d’espérance, de joie et de force dans le cœur qu’à cette période-là de l’année. Je me souviens comme si c’était hier de l’électricité dans mon cœur !

Clairement, par ce tri, ce grand ménage, je faisais une détox positive. J’avais à cœur de me débarrasser de l’obsolète, des mauvais souvenirs, de la tristesse, des déceptions, de la solitude qui avaient pu se déposer et se coller partout comme des toiles de parachute qui se répandent au sol à l’atterrissage du parachutiste. Et j’ouvrais grand mon intérieur tout disponible au meilleur pleine d’espérance dans le fait que tout allait aller de mieux en mieux dans ma vie mais que pour cela, je devais être active et m’en donner les moyens !

Tri dans la maison : 7 conseils pour éliminer ce qui encombre vos intérieurs (maison et âme)

Conseil numéro 1Fixez-vous un objectif à la fois. Par exemple, faire de votre chambre à coucher une pièce chaleureuse. Pour cela peut-être faut-il la désencombrer ? Prenez 4 photos de la pièce avant de vous y mettre (1 depuis chaque angle) et vous referez la même chose quand vous aurez terminé. C’est important car on a la mémoire courte et sélective : une fois que les choses sont faites, on minimise ces efforts et devant un compliment, on s’entendra rétorquer « oh ce n’est pas non plus exceptionnel comme résultat ! ». Si vous avez les photos sous les yeux, cette répartie ne tiendra pas la route et vous vous sentirez fière et motivée pour poursuivre votre mission d’embellissement de votre cocon.

Conseil numéro 2  – Commencez quand vous êtes prête mais attention toutefois à la procrastination. Comment espérer entrevoir du mieux quand vous ne faites rien pour que les choses changent ? Ne pas toujours repousser au lendemain ce qui peut être fait le jour-même. Surtout, si vous faites partie de ces 16% de Français que le sociologue Rémi Oudghiri appelle « les accumulateurs débordés » qui ont entassé des objets au fil des années, qui se sentent mal, mais n’arrivent pas se lancer dans le tri. 

Conseil numéro 3Commencez par des choses faciles et ne vous mettez pas trop de pression

Ne commencez pas par les choses qui sont trop chargées d’émotions comme le sont les courriers et les photos. Mais plutôt, par exemple, par le tiroir à bazar de la cuisine. Triez les placards de la salle de bain et ses échantillons périmés ou le maquillage ouvert depuis Mathusalem.

Conseil numéro 4 – Testez votre niveau d’énergie avant de commencer

Avant de commencer votre rangement/nettoyage, déterminez votre score de vitalité du moment sur une échelle de 0 à 10 (0 : je suis vidée et 10 : je suis au top de mon énergie).

Si vous êtes à 5, 1 heure, 2 maximum me semble le temps que vous pouvez raisonnablement accorder à votre détox intérieure. Si vous n’êtes pas consciente de votre état de fatigue et que vous travaillez pendant 4 heures d’affilée, il est très possible que vous ne recommenciez pas de sitôt. C’est le paradoxe : vouloir trop bien faire peut vous faire échouer. En voulant avoir terminé avant d’avoir commencé par exemple, vous allez mettre les bouchées doubles, ce qui dans votre contexte intérieur de fatigue vous éloignera de votre objectif final : une maison en ordre, propre qui vous donne envie de sourire quand vous la regardez.

C’est comme lorsque l’on est très motivée et volontaire à faire un régime pour perdre ses kilos en trop et qu’on se prive de tout ce qui nous fait plaisir en temps normal. A un moment, on craque … L’estime de soi en prend un coup au passage. Retenez : « qui va piano va sano. Qui va sano va lentano ! »

Conseil numéro 4 – Pour les livres et les photos, faites un premier tri entre les très beaux livres et les autres (livres de poche etc.). On peut en faire profiter des amis, des associations comme Recycl’livre par exemple ou les déposer dans des cabanes à livres (quand elles seront ré-ouvertes après le confinement …).

Conseil numéro 5 – Si vous hésitez à vous séparer d’objets, posez-vous la question : est-ce que cet objet me rend heureuse ? Est-ce que je le prendrais avec moi si je devais quitter la maison et n’avoir que peu de place dans mon nouvel espace ?

Conseil numéro 6 – Autre petit « truc » : si vous vous dites « oh non, celui-là je le garde, il n’est pas top mais ça pourrait servir ! »  mettez-le de côté.

Conseil numéro 7 – Triez est bon le porte-monnaie et c’est un geste écolo car on évite le gaspillage (la denrée qui coûte le moins à la planète est celle que l’on ne produit pas).

Quand le tri est fait, vous savez exactement ce que vous avez dans vos placards. Que ce soit en termes de vêtements, d’aliments, de produits ménagers, d’ustensiles de cuisine, de produits de beauté, d’hygiène. Ce qui vous évite de racheter ce que vous avez déjà …et de jeter ce qui est périmé.

En tant que cocoonologue©, je vous suggère de faire en même temps ce travail en conscience dans votre autre intérieur, votre corps, grâce à vos respirations. Pendant 1 ou 2 minutes consécutives, expirez en vous récitant mentalement « j’expire le négatif, l’obsolète ». Ainsi c’est 100% de vos univers intérieurs qui seront purifiés.

Les indésirables de la maison sont : 

  1. Les vêtements, sous-vêtements, chaussures que vous n’aimez pas ou n’utilisez pas depuis longtemps.
  2. Les objets cassés ou abîmés, la vaisselle ébréchée.
  3. Les vieilles cartes/notes.
  4. Les plantes mortes ou malades.
  5. Les vieux journaux/magazines.
  6. Les babioles qui prennent la poussière et que vous ne voyez plus.

Les aspirateurs d’énergie positive :

  1. Toutes les masses qui entravent la circulation de l’énergie (du sous-sol au grenier, en passant par le garage : chaque pièce est concernée).
  2. Dans l’entrée, tout ce qui traîne en dehors de placards fermés est néfaste car limitent le flux de l’énergie vitale (le Chi).
  3. L’entrée, la cuisine et la chambre à coucher sont les 3 pièces à énergie vitale de la maison dans l’art Feng Shui. Alors, soyez particulièrement efficaces à éradiquer tout amoncellement d’objets en dehors des armoires et permettez au Chi (l’énergie vitale) de se déplacer facilement pour mieux vous nourrir.

Après la détox, le bonheur !

  1. La vitalité, la légèreté, l’optimisme remplacent la « sombritude », la lourdeur, des pensées négatives.
  2. La créativité grandit.
  3. Les relations s’améliorent.
  4. Plus de fluidité et de facilité dans les rencontres, les expériences positives de la vie.
  5. La joie s’invite dans la maison donc dans votre âme (« la maison est le reflet de l’âme » – Alberto Eiguer – Psychiatre italien).

Profitez de ce week-end pour entamer cette purification de votre maison et préparez-vous en beauté presque « religieusement », je veux dire avec une considération très respectueuse pour votre nid qui prend soin de vous, à accueillir le changement qui s’annonce dès le début de la semaine prochaine.

C’est le moins que vous puissiez faire pour vous, qui êtes juste ceci : unique au monde ! Vous méritez le meilleur. Offrez-le vous et soyez heureuse !

 

Français